You are here : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Pôle > J'ai des doutes
­ ­ ­

J'ai des doutes

­­­­­­­­­­­

­Mardi 8 octobre 20h30 - Le Pôle ­- Tarif B

­­­­­­
Théâtre - 1h30 - Tout public­

De et avec François Morel - Textes de Raymond Devos
image : spectacle saison culturelle - Mont de Masan Agglo - J'ai des doutes ­ François Morel – Raymond Devos, Raymond Devos – François Morel, et la boucle est bouclée à double tour ! La nouvelle création du comédien emprunte à l’illustre artiste le titre de l’un de ses fameux sketches où il interroge l’univers, la folie de l’existence, l’incommunicabilité avec son talent inégalé...
Plus d'infos ­­le r­ésumé,­ les images...­

­L­­e résumé­

­ ­ ­ ­
­ ­ ­ ­
Molière 2019 du meilleur comédien dans un spectacle de Théâtre public

­ François Morel – Raymond Devos, Raymond Devos – François Morel, et la boucle est bouclée à double tour !
La nouvelle création du comédien emprunte à l’illustre artiste le titre de l’un de ses fameux sketches où il interroge l’univers, la folie de l’existence, l’incommunicabilité avec son talent inégalé. Fasciné par ce grand clown au « grain de folie capable d’enrayer la mécanique bien huilée de la logique, de la réalité, du quotidien », François Morel s’est plongé corps et âme dans sa prose pour inventer un spectacle musical en son hommage. Son tact pour évoquer « cet amour de jeunesse », son plaisir du verbe et sa propension à flirter avec la poésie sonnent comme une promesse d’un temps suspendu.
Il retrouve à l’occasion de ce spectacle musical, le pianiste Antoine Sahler, son duettiste favori qui l’accompagnait déjà dans La Vie (titre provisoire), accueilli au Pôle en 2017. Un inséparable duo de charme, pour un trio rêvé avec l’immense acrobate de la langue. D’ici-là, relisons, regardons, écoutons Devos pour mieux nous laisser parcourir par quelques frissons de plaisirs gourmands.

Avec : François Morel
Musique : Antoine Sahler
­
­

­

­Photo­­­­

­ ­ ­ ­
­ ­
­image : spectacle saison culturelle - Mont de Masan Agglo - J'ai des doutes ­ ­


­

La presse en parle

­ ­ ­ ­
­ ­ ­
“Une réussite due à l’alchimie parfaite entre l’absurdité poétique de Raymond Devos et la sensibilité lunaire d’un François Morel capable de réinventer des sketchs aussi connus que Le Plaisir des sens, Caen, Mon chien, c’est quelqu’un… Des textes et bien d’autres, dont on redécouvre ici la modernité, voire l’actualité. François Morel rend un hommage tout en légèreté à l’éternel funambule du rire que fut Raymond Devos. Un pur bonheur." Télérama TTT


­
­