You are here : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Péglé > Mange tes ronces

M­ange tes ronces


­Mardi 14 décembre - 19h - Le Péglé - Tarif F ­

­­­­
Théâtre d'ombre - 50min (Belgique) - dès 5 ans­

Collectif Fais et rêve
­­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo ­ Mamie Ronce vit avec Moquette, son basset qui déteste les enfants, dans une rustique maison de campagne. Chaque matin, elle regarde son feuilleton « Une Rose sur le Mur » puis s’en va faucher le fond de son jardin. Envoyé prendre un bol d’air­­.­­..
Plus d'infos ­le r­ésumé,­ les images...­
­

L­e résumé­

­ ­
­­
Mamie Ronce vit avec Moquette, son basset qui déteste les enfants, dans une rustique maison de campagne. Chaque matin, elle regarde son feuilleton « Une Rose sur le Mur » puis s’en va faucher le fond de son jardin. Envoyé prendre un bol d’air chez sa grand-mère, Léopold découvre alors le monde rural et doit débroussailler les fourrés grouillants de ronces.
Il entend ricaner… et se pique!
Le soir tombe. Mamie Ronce prépare une soupe… aux orties !
Où trouver du réconfort quand on a six ans et que Mamie file les chocottes ?
A l’ombre des ronces urticantes et épineuses, se nichent la peur et ses chimères. Mange tes ronces joue sur les craintes enfantines, sur l’imaginaire des rêves et des cauchemars qui participent à la construction de tout un chacun.
Dans ce théâtre d’ombres, des silhouettes superposées viennent s’animer comme par enchantement sur une toile de fond. Un spectacle qui assoit le spectateur sur des chardons ardents !

Avec
: Camille Husson, Virginie Gardin et Anaïs Moreau
Mise en scène : Manah Depauw
Musique et bruitages : Renaud Garnier-Fourniguet, Jean-Luc Millot
­Idée et réalisation des ombres : Théodora Ramaekers

*Représentation scolaire : 14h


­­­­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­

­L­a photo­

­ ­

­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo ­ ­­


­

La presse en parle

­
­ ­ ­
"Avec des moyens très ordinaires, une réalisation fabuleuse qui crée tout sous les yeux du public, métamorphose le bricolage en poésie visuelle et sonore. Un fort moment de rire et de poésie." Michel Voiturier, Rue du Théâtre­


­
­ ­ ­
­