You are here : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Pôle > Gernika
­

Gernika

­­­­­­­­­­­­

Samedi 5 février - ­20h30 - Le Pôle - Tarif D ­

­­­­­
Pièce chorégraphique et musicale - 1h - Tout public
Cie Bilaka

­
image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo ­ Le lundi 26 avril 1937, pendant un jour de marché, la petite ville basque de Guernica est bombardée par des avions allemands et italiens. C’est la première fois dans l’Histoire moderne qu’une population urbaine est sciemment massacrée­...
Plus d'infos ­le r­ésumé,­ les images...­
­

Le résumé

­ ­
­ ­
Le lundi 26 avril 1937, pendant un jour de marché, la petite ville basque de Guernica est bombardée par des avions allemands et italiens. C’est la première fois dans l’Histoire moderne qu’une population urbaine est sciemment massacrée. Cette tuerie a été voulue par Hitler, allié du général Franco dans la guerre civile espagnole, pour terroriser la population civile.

­ Spécialistes des danses et des musiques traditionnelles du Pays Basque, les jeunes artistes de Bilaka, collectif en compagnonnage avec la Scène nationale du Sud-Aquitain, invitent Martin Harriague et Stéphane Garin pour explorer une page sombre de l’histoire du Pays Basque et de l’Europe – le bombardement de Guernica (Gernika en langue basque) – et à travers elle, dénoncer la violence des guerres de notre temps. Originaires du Pays Basque, Martin Harriague et Stéphane Garin ont développé leur carrière à l’international dans les domaines de la danse et de la musique contemporaines. Associés aux danseurs et musiciens de Bilaka, cette hybridation promet la création de nouvelles écritures à partir du patrimoine immatériel basque.

Chorégraphie et scénographie : Martin Harriague
Composition : Patxi Amulet, Stéphane Garin et Xabi Etcheverry
Danseurs : Arthur Barat, Zibel Damestoy, Ioritz Galarraga, Oihan Indart, Julien Rodríguez Flores, Patxi Amulet, Xabi Etcheverry et Stéphane Garin.

En coréalisation avec ­l’OARA­


­ ­ ­

La photo

­ ­ ­

­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo ­


­
­

La presse en parle­

­ ­ ­
­
"Cris d’enfants, cris de femmes, cris d’oiseaux, cris de fleurs, cris de charpentes et de pierres, cris de briques, cris de meubles, de lits, de chaises, de rideaux, de casseroles, de chats et de papiers, cris d’odeurs qui se griffent, cris de fumée piquant au cou, les cris qui cuisent dans la chaudière et cris de la pluie d’oiseaux qui inondent la mer"­ Pablo Picasso­
­

­
­ ­ ­
­