You are here : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Pôle > Birds on wire

Birds on wire

Mardi 23 novembre­ - 20h30 - Le Pôle - Tarif abonné : 26€ - Tarif plein : 28€

­Chanson - 1h25 - Tout public
Rosemary Standley & Dom La Nena
Produit par le caféMusic’ avec le Théâtre de Gascogne

­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo ­ ­ ­ Voici deux figures très libres du paysage musical français. La voix du groupe Moriarty, Rosemary Standley, et la violoncelliste et chanteuse brésilienne Dom La Nena, qui s’associent dans Birds on a Wire pour interpréter en duo un florilège de reprises très électrique.­..
Plus d'infos ­le r­ésumé,­ les images...­
­

­Le résumé

­ ­ ­ ­ ­
­
Voici deux figures très libres du paysage musical français. La voix du groupe Moriarty, Rosemary Standley, et la violoncelliste et chanteuse brésilienne Dom La Nena, qui s’associent dans Birds on a Wire pour interpréter en duo un florilège de reprises très électrique.
Éprises d’aventures atypiques, les deux musiciennes ont donné naissance au projet Birds on a Wire en 2012. Aujourd’hui, nos deux oiseaux reprennent leur envol avec un répertoire différent, composé de reprises de Pink Floyd, Bob Dylan, Gilberto Gil ou encore Cat Stevens.
Dans Birds on a Wire, la métaphore de deux oiseaux sur un fil n’est pas seulement un emprunt à la chanson de Leonard Cohen. Elle est aussi chevillée à l’âme d’un projet où le décloisonnement des genres est profondément ancré. Il est d’abord l’héritage de deux vies mis en commun, transformé en art de jouer, de chanter et de respirer la musique.

Ce deuxième volet amène le duo – et le public – à effectuer un nouveau voyage musical riche en beautés et en émotions. Birds on a Wire ou l’exploration mouvante et émouvante de deux oiseaux qui parviennent bel et bien à être libres…

Avec : Dom La Nena (violoncelle et voix), Rosemary Standley (voix)
Produit par le caféMusic’ avec le Théâtre de Gascogne

­
­ ­ ­

L­a photo

­ ­

­ ­­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo ­ ­


­
­

La presse en parle

­ ­ ­ ­
­ ­
"Un duo de voix de rubis, dans un écrin de velours" Le Télégramme

"Des chansons comme des nids légers et duveteux, construits par des oiselles voyageuses" Les Inrocks

­
­ ­ ­
­