Vous êtes ici : accueil > Saison en un coup d'œil > Au Molière > Fred Pellerin
­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­

Fred Pellerin

­­

Un Village en 3 Dés
Mercredi 22 mai - 20­h30 - Le Molière - Tarif D

­­­
Conte - 1h - Tout public
­­­­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo - Fred Pellerin ­ Un village en trois dés, c’est une nouvelle incursion de Fred Pellerin dans le dédale parlant de son village Saint-Élie-de-Caxton. On y retrouve la faune légendaire préservée : Méo, le barbier décoiffeur, Toussaint le marchand généreux, Lurette, la belle­...
Plus 'infos ­­le r­ésumé,­ les images...­
­

­L­­e résumé

­ ­

Un village en trois dés, c’est une nouvelle incursion de Fred Pellerin dans le dédale parlant de son village Saint-Élie-de-Caxton. On y retrouve la faune légendaire préservée : Méo, le barbier décoiffeur, Toussaint le marchand généreux, Lurette, la belle. Sur ce sixième voyage conté, on a la chance de faire la rencontre d’Alice, la première postière de l’histoire locale, elle qui savait licher les enveloppes dans les deux sens - tant pour les fermer que pour les ouvrir - et de connaître un peu mieux le curé neuf, cet envoyé de l’évêché mandaté pour redonner du lustre à la foi ambiante du Caxton d’époque.

­ Un timbre sur la langue pour elle, une hostie dans le palais pour lui. Pendant que la postière s’évertue à ce que les mots atteignent leur destination dans le sens des aiguilles du monde, l’homme d’église tente de maintenir la communication entre tous et le Tout. Dans les deux directions, la tâche se présente avec son lot d’aléas. Et vient inévitablement le moment où les deux axes doivent se croiser !

De et avec : Fred Pellerin
Mise en scène : ­Fred Pellerin


­
­

La photo

­ ­
­
­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo - Fred Pellerin


­
­ ­­

­La p­re­sse en parle



"Difficile de raconter « Un village en trois dés » tant les histoires s’imbriquent au fil d’un récit où Fred Pellerin nous tient en haleine de bout en bout. Qu’il parle ou qu’il chante, on se laisse envoûter par ce verbe d’une poésie surréaliste, tout à la fois drôle et sensible. À ne rater sous aucun prétexte !"­ ­Télérama TT


­ ­
­